Le cadrage

Cadrer un objet, un sujet

Cadrer un objet, un sujet dans une photo, dans une mise en page, dans une image choisie pour habiller une page…

Le simple fait de choisir un cadrage donne une dynamique à une image.

Dans le cinéma, la photo, le cadrage tient une place primordiale, une erreur de cadrage peut créer une aberration complète.

Un personnage qui regarde à gauche sera placé souvent à droite de l’image, dans le cas contraire on aura une sensation d’enfermement. Ou de sortie de l’image.

Centrer ou décentrer un sujet modifie le sens d’une image.

Il existe pléthore de dynamique que l’on peut donner à une image : entrée, sortie, positif, négatif, champs, contre champs, plongée, contre plongée…

Les plans

Dans le western spaghetti, l’exemple de « Once upon a time in the west » (Il était une fois dans l’ouest » de Sergio Leone) est assez significatif de l’utilisation des cadrages.

La taille des plans est basée sur le découpage de la silhouette humaine.

On utilise plus souvent cette notion de plan dans le langage filmique mais il convient également à la photographie pour identifier les différents types de cadrage.

Le plan général

Le plan général consiste à prendre le sujet dans son environnement général. Le sujet est donc vu avec un certain recul puisqu’il est intégré à ce grand espace. C’est le plan idéal pour insister sur l’étendue de l’endroit photographié et sur la forte relation entre le sujet et le lieu où il se trouve. Il faut utiliser une petite ouverture pour obtenir une zone de netteté qui s’étant du premier à l’arrière plan (grande profondeur de champs).

 

Plan d’ensemble

Le plan d’ensemble est un cadrage plus resserré que le plan général. Le sujet occupe une plus grande partie de l’image, il est devenu indentifiable mais sa relation avec son environnement reste toujours prépondérante. On utilise, là aussi, une petite ouverture.

 

Plan moyen

Le plan moyen est un cadrage resserré sur le sujet principal. Il doit apparaître en entier sur la photo.Dans ce genre de plan, on s’intéresse beaucoup moins au décor.Il faut soit se rapprocher du sujet soit utiliser une longue focale

 

Plan pied

Le plan pied est un cadrage resserré sur le sujet principal.Il doit apparaître en entier sur la photo. Dans ce genre de plan, on s’intéresse beaucoup moins au décor. Il faut soit se rapprocher du sujet soit utiliser une longue focale.

 

Plan italien

Le plan italien consiste à cadrer un personnage à mi-jambe. Le décor est secondaire, on va donc isoler le sujet en réduisant la profondeur de champs (grande ouverture, longue focale). Il est déconseillé d’utiliser des grands angles qui déformeraient le sujet.

 

Plan américain

Le plan américain consiste à cadrer un personnage à mi-cuisse. (ici le plan est idéal, puisque le plan américain, à l’origine consiste à voir les colts)Le décor est secondaire, on va donc isoler le sujet en réduisant la profondeur de champs (grande ouverture, longue focale). Il est déconseillé d’utiliser des grands angles qui déformeraient le sujet.

 

Plan taille / poitrine

Le plan taille / poitrineIl y a deux types de plans rapprochés : le plan rapproché taille (PRT) et le plan rapproché poitrine (PRP). On ne voit que la partie supérieure du sujet (coupé à la taille ou à la poitrine comme le nom l’indique). On utilise là aussi une grande ouverture.

 

Plan rapproché

Plan qui met en valeur l’expression et le visage. Expression et attitude, sens du regard. Le sujet est isolé et mis en valeur.

 

Gros plan

Le gros plan consiste à cadrer une partie importante du sujet pour la mettre en valeur. Le décor est alors inexistant.Il faut rester vigilant sur les détails car le moindre défaut sera visible sur la photo.Il est primordial de bien travailler l’éclairage du sujet.

 

Trés gros plan

Le très gros plan consiste à remplir son cadre par une petite partie du sujet (cette partie doit avoir son importance bien évidemment).On isole donc un détail (la main sur un colt) ou une partie du corps humain (les yeux par exemple).Le photographe va rechercher une forme pure, une texture intéressante, une expression signifiante.Il ne faut pas oublier de se mettre en mode macro et de bien exposer son sujet.

 

Champ

Champ et contrechamp, lors d’une discussion entre deux personnages (celui qui parle, celui qui répond) mais aussi lors d’un déplacement dans un lieu. Un personnage frappe à une porte (contrechamps), on entend frapper et on ouvre la porte, (champs).Le personnage est de face = champs

 

Contrechamp

Champ et contrechamp, lors d’une discussion entre deux personnages (celui qui parle, celui qui répond) mais aussi lors d’un déplacement dans un lieu. Un personnage frappe à une porte (contrechamps), on entend frapper et on ouvre la porte, (champs).Le personnage est de dos = contre champs

 

Plongée

La plongée d’une vue d’ensemble, ou rapprochée, ou moyenne d’une situation. On est en hauteur, sensation de maitrise, on domine la scène.Dominant.

 

Contre-plongée

La contre-plongée donne de dessous, ici on est soumis, dominé par un sujet ou un objet.Vue sur la hauteur d’un immeuble, la puissance, l’autorité d’un personnage.Dominé.

 

champ contre-plongée

Ici, de manière très claire, Sergio Leone montre très bien qui est le plus fort.

 

Contrechamp plongée

Le passage du champs, contrechamp et de la plongée, contre-plongée nous donne suffisamment d’informations sur la hiérarchie entre les personnages ou les objets.

 

Cadrage droite plan américain

Le personnage est tourné vers la gauche, cadré à droite, l’espace est coupé en 1/3, 2/3 ce qui donne l’équilibre à la photo, et l’ouvre les perspectives premier plan, second plan et arrière plan.

 

Cadrage gauche plan poitrine

Le personnage est tourné vers la droite, cadré à gauche, l’espace est ouvert et divisé en deux : premier plan, arrière plan.

 

http://www.absolut-photo.com/cours/composition/index.php

http://fr.wikipedia.org/wiki/Plan_cinema

http://devenir-realisateur.com/le-cadre/

http://www.cineclubdecaen.com/analyse/cadre.htm